Langues d’Europe et de la Méditerranée

Introduction

Armoiries du Royaume de Sardaigne

Armoiries du Royaume de Sardaigne


La Sardaigne est la plus grande île de la Méditerranée après la Sicile. Depuis 1948, elle est l'une des cinq régions d'Italie dotées d'un statut d'autonomie politique et administrative.

Le sarde est une des langues romanes les plus proches du latin. Son caractère archaïque a fasciné depuis longtemps les linguistes, en particulier les grands romanistes de l'école allemande et les dialectologues.

L'enquête réalisée par l'Institut National de la Statistique (ISTAT) en 2000 révèle que le sarde est la langue minoritaire numériquement la plus importante d'Italie. Elle est parlée par 83,2 % de la population sarde âgée de 6 ans et plus.

Longtemps maintenu dans une situation de langue non officielle, le sarde a de très nombreuses variantes locales : mais aucune d'entre elles ne s'est imposée au sein de la population de l'Île.

Dans les dernières années du siècle dernier, la situation politique du sarde évolue de façon décisive. Deux lois ont permis d'accélérer un processus de création d'un sarde standard amorcé depuis longtemps : une loi régionale en 1997 et une loi nationale sur les minorités linguistiques historiques en 1999.

Le 18 avril 2006, la région autonome de Sardaigne adopte un standard fondé sur les dialectes des zones centrales avec des ouvertures sur le logudorese et le campidanese : la Limba sarda comuna. C'est désormais, avec l'italien, une langue reconnue officiellement par la Région autonome.

En dépit de l'expansion de la langue nationale, l'italien, le sarde s'est bien maintenu jusqu'à nos jours. Sa vitalité est désormais renforcée par la reconnaissance officielle au niveau régional et au niveau de l'État italien.

Le mouvement de création culturelle, amorcé depuis une quarantaine d'années, s'épanouit de façon remarquable et donne à cette langue un élan nouveau.

Les concours poétiques, les créations théâtrales, l'édition de livres et de disques sont en plein essor : nous illustrerons ce foisonnement dans les pages de ce site.

Mais cette reconnaissance officielle et ce renouveau de la création devront s'accompagner, dans les années qui viennent, d'actions plus résolues dans deux domaines : l'enseignement et la communication.

L'avenir du sarde sera réellement assuré par le développement d'un enseignement bilingue précoce.

Son caractère de langue de communication s'affirmera plus fortement avec le développement de sa présence dans les médias.

Enfin, Internet permet aujourd'hui de nouveaux types de communication en sarde que le tissu associatif utilise avec dynamisme.

Nuraghe

Nuraghe

Plan du site Contacts ©Copyright Mentions légales