Langues d’Europe et de la Méditerranée

Journées des droits linguistiques

Logo Journées des droits linguistiques

L’équipe italienne du LEM organise chaque année depuis 2007 un cycle de Colloques internationaux, les Journées des Droits linguistiques.

L’objectif principal de ce cycle de Colloques est de rassembler de nombreux spécialistes de différentes disciplines autour du thème des droits linguistiques et de la promotion des langues minoritaires en fonction du développement local.

Ces Journées sont organisées avec l’appui de l’université de Teramo.

Le Rectorat de l'Université de Teramo
Le Rectorat de l’Université de Teramo

La diversité linguistique est une valeur qui concerne l’ensemble de la société et non seulement l’une de ses parties.

À une époque où la fin des grandes idéologies politiques annonce la crise des hégémonies culturelles, et où les modèles traditionnels de développement montrent leurs points faibles, un nouvel espace et une nouvelle raison d’être sont réservés aux langues et aux cultures « mineures » .

En effet, pour paradoxal que cela puisse paraître, c’est grâce à ces langues et à ces cultures qu’il est souvent possible de jeter un regard nouveau et vivifiant sur les territoires, toujours plus menacés par une exploitation déréglée et appauvris au point de vue des relations sociales.

À travers un Colloque international annuel, nous tâchons d’affronter ces thèmes selon une approche résolument interdisciplinaire ; à travers un Festival littéraire, nous souhaitons contribuer à souffler sur ces réalités « mineures » le vent frais du rêve, du désir.

Historique des Journées des Droits linguistiques

La conférence permanente « Journées des Droits linguistiques » (JDL) est née en 2007 au sein du Département de Théories et Politiques du Développement social de l’Université de Teramo.

Les enjeux des JDL dépassent largement un cadre strictement universitaire, le moteur de cette initiative étant d’ordre éthique, social. Les droits linguistiques représentent, en effet, un important chapitre du grand livre des droits de l’homme.

De plus, protéger et promouvoir la diversité linguistique s’articule avec les stratégies de protection et de promotion des territoires, de l’environnement, des richesses de l’individu aussi bien que des communautés.

Dans cette perspective, les langues et les cultures minoritaires, territorialisées ou non, représentent bien plus qu’un héritage familial. Elles sont une partie non négligeable de l’identité collective : régionale, d’abord, mais également nationale et au-delà.

Il est en effet nécessaire de proposer et de prôner de nouvelles visions, plus ouvertes et dynamiques, partant du dépassement d’une conception monolithique et anthropomorphique des langues qui nie au sujet la possibilité d’être traversé, habité par plusieurs identités.

Jacobello del Fiore (XVe siècle) - Polyptyque dans la Cathédrale de Teramo, détail.
Jacobello del Fiore (XVe siècle)
Polyptyque dans la Cathédrale de Teramo, détail.

Mais à quoi bon choisir de vivre et faire vivre une langue et une culture minoritaire ? Tout d’abord, une minorité linguistique représente une histoire et un présent différents, une différente weltanschauung et donc, aussi, un antidote aux dérives de la massification culturelle. Plus concrètement, comme on a pu l’observer au cours d’expériences diverses, ces réalités peuvent offrir beaucoup pour une mise en valeur des territoires, pour le tourisme culturel et pour l’invention d’une économie durable. Elles contribuent à la formulation de nouveaux liens sociaux et à une meilleure qualité de vie.

Voilà les lignes directrices qui inspirent le programme des JDL.

Organisation et partenaires institutionnels

À partir de l’édition 2009, les JDL sont organisées par l’Association culturelle LEM-Italia en collaboration avec la Fondazione Università di Teramo, le Département de Théories et Politiques du Développement social de l’Université de Teramo, la Mairie de Faeto, l’I.S.I.T. de Trente.

Parmi les institutions qui patronnent les JDL 2009 figurent le Conseil de l’Europe, l’Ambassade de France en Italie, le ministère de la Culture français à travers la Délégation générale à la langue française et aux langues de France (DGLFLF), en attendant confirmation de la participation d’autres institutions.

Teramo, la nuit
Teramo, la nuit

Les points forts des Journées des Droits Linguistiques

Les JDL représentent une conférence permanente unique en Europe. Elle se caractérise par les points forts suivants :

  • Cadence annuelle. D’autres importantes manifestations portant sur les droits linguistiques ont en général une cadence biennale, voire triennale.
  • Interdisciplinarité. Normalement le domaine des « droits linguistiques » est l’apanage de juristes et, en second rang, de linguistes (notamment de dialectologues et de sociolinguistes). Dans le cadre des JDL ces deux figures de spécialistes sont systématiquement épaulées par des sociologues, des géographes, des statisticiens, des économistes, etc. afin d’harmoniser et corriger, à travers le dialogue, les raidissements que chaque discipline porte en elle lorsqu’elle est isolée des autres. L’interdisciplinarité est un présupposé fondamental qui gouverne la configuration même du Comité scientifique des JDL.
  • Caractère structurel de l’initiative. En s’insérant dans une stratégie culturelle ambitieuse et cohérente, les JDL présentent un caractère fortement structurel. Notre conférence permanente est de plus en plus liée au portail LEM. Édition après édition, nous sommes en train de constituer une sorte de catalogue des correspondants/contributeurs des JDL, afin d’étoffer le dialogue et la réflexion des participants dans la perspective de la création de réseaux transfrontaliers de recherche – en synergie, le plus souvent, avec les collectivités locales des territoires impliqués.
  • Objectivité dans la sélection des contributeurs. Les participants sont sélectionnés uniquement sur la base des contenus de leurs propositions, envoyées en réponse à l’appel à communications diffusé auprès de la communauté scientifique internationale environ dix mois avant le Colloque. Cette démarche prime la motivation des contributeurs, crée des synergies inédites et inattendues, valorise le travail des jeunes chercheurs, valorise la cohérence de l’ensemble des propositions sélectionnées.
  • Haut degré d’internationalisation. Les JDL 2008 ont accueilli une quarantaine de spécialistes provenant de quinze pays distribués sur cinq continents (Europe, Amérique du Nord, Amérique du Sud, Asie, Océanie). Pour l’édition 2009, on prévoit une participation encore plus riche et diversifiée.
  • Diffusion rapide des résultats. Pour que les travaux des JDL soient utiles et utilisables, il est nécessaire de les publier assez rapidement et dans des formes appropriées. À cette fin, nous avons établi un protocole d’édition articulé en deux phases :
    • Publication rapide (3-4 mois après le colloque) en version multimédia et multilingue dans le portail LEM ;
    • Publication (8 à 10 mois après le colloque) en version papier et multilingue dans la collection « Quaderni di linguistica e linguaggi specialistici dell’Università di Teramo » de la maison d’édition Aracne de Rome.
  • Économie des coûts d’organisation et d’édition. Les JDL ne demandent pas de gros efforts financiers, ni au niveau de l’organisation, ni au niveau de l’édition : la publication des Actes, multimédia et papier, s’appuie respectivement sur le portail LEM et sur la collection de linguistique de l’Université de Teramo.
  • Implication de la société civile et du monde de l’entreprise. Le colloque n’est pas réservé aux universitaires. Il est ouvert aux étudiants porteurs de projets innovants et il accueille des représentants de la société civile. Les acteurs du développement local sont tout particulièrement les bienvenus.
  • Itinérance. À partir de l’édition 2009, les JDL commencent à faire le tour de la Péninsule, afin d’étoffer les réseaux de contacts, valoriser les expériences et caractéristiques linguistiques et culturelles des différents territoires. En mai 2009, le colloque se déroulera entre Teramo et Faeto (FG), îlot linguistique francoprovençal protégé par la loi 482 de 1999. L’édition 2010 devrait se tenir dans la Grecìa salentina (Région des Pouilles).

Creativity and innovation - European year 2009

Plan du site Contacts ©Copyright Mentions légales