Langues d’Europe et de la Méditerranée

Diversité des langues et des cultures et Droits de l'Homme

imprimer Imprimer - Recommander à un ami Recommander à un ami

Dans le cadre du premier Forum mondial des Droits de l'Homme, organisé à Nantes, du 16 au 19 mai 2004, par l'UNESCO et la Ville de Nantes, le Bureau européen pour les langues moins répandues, le Conseil culturel de Bretagne, l'Institut culturel de Bretagne et le collectif d'associations « Unité dans la diversité » ont présenté une table ronde sur les enjeux actuels de la diversité linguistique. Nous présentons ici :

Conseil Culturel de BretagneBureau Européen des Langues Moins Répandues

Le non-respect de la diversité est une violation des droits de l'homme.

La plupart des États sont composés d'une diversité de peuples, de communautés, de minorités, de langues et de cultures différentes. Cette diversité de langues et de cultures est une richesse qui appartient au patrimoine de l'humanité. Elle est aussi la garante de la créativité de la société, du pluralisme, de la démocratie et du respect de la personne humaine.

Notre diversité linguistique doit être préservée face aux risques d'un marché qui réduirait la culture à de simples objets de consommation de masse. Cette diversité est aussi mise en cause dans les États où un groupe dominant a imposé sa langue et sa culture aux membres des autres groupes.

L'absence de reconnaissance des groupes linguistiques et culturels est contraire à l'article 27 du Pacte international sur les droits civils et politiques à l'article 30 de la Convention relative aux droits de l'enfant ou encore à la Convention de l'UNESCO sur la lutte contre la discrimination dans le domaine de l'enseignement, textes qui prévoient que les membres de ces groupes ont le droit d'avoir leur propre vie culturelle et d'employer leur propre langue avec les autres membres de leur groupe.

Elle est aussi en contradiction avec la Déclaration universelle de l'UNESCO sur la diversité culturelle qui affirme sans ambiguïté que « cette diversité s'incarne dans les groupes et les sociétés composant l'humanité », que « les droits culturels sont partie intégrante des droits de l'homme, qui sont universels, indissociables et interdépendants ».

Cette situation pose des questions aux États, aux institutions et aux citoyens.

  • Comment faire en sorte que les États reconnaissent et promeuvent réellement la diversité, c'est-à-dire la réalité des groupes et peuples qui les composent,
  • Comment éduquer à l'esprit de tolérance à l'égard des peuples ou minorités, et faire que les différents groupes participent à la vie de la collectivité dans son ensemble,
  • Quels moyens les États doivent mettre en œuvre afin d'assurer une réelle égalité de tous les citoyens devant leurs droits fondamentaux dans ce domaine.


retour haut de page

Les interventions

Ce débat, présidé par Mme Anna-Vari CHAPALAIN, ancienne présidente du Bureau européen des langues moins répandues, a réuni des personnalités de différents continents. Nous rassemblons ici :

Des documents téléchargeables (pdf) :

  • La synthèse de ces travaux par Henri Giordan, « Diversité des langues et des cultures et droits de l’homme : conclusions ».
  • Principaux textes internationaux de référence.

Deux extraits vidéo :

On trouvera l'intégralité des enregistrements audio et vidéo de l'ensemble de cette table ronde - uniquement en streaming - sur le site de Oasis-tv-net

L'ensemble des interventions (audio)

M. Patrick MARESCHAL,
président du Conseil Général de Loire-Atlantique.



Télécharger (6,5 Mo - mp3 - 8'48")
M. Patrick Mareschal
M. Jean-Pierre THOMIN,
délégué à la politique linguistique au Conseil régional de Bretagne.



Télécharger (5,8 Mo - mp3 - 7'48")
M. Jean-Pierre Thomin
M. Christian GUYONVARC'H,
vice-président chargé des relations européennes et internationales au Conseil régional de Bretagne.



Télécharger (3,5 Mo - mp3 - 4'43")
M. Christian GUYONVARC'H
M. Salem CHAKER,
professeur à l'INALCO et président de la Maison de la culture berbère de France.



Télécharger (14,3 Mo - mp3 - 15'16")
M. Salem CHAKER
Mme Juana VASQUEZ VASQUEZ,
dirigeante de l'Union de Mujeres Yalatecas et du Taller de la Lengua Zapoteca Uke Ke Uken (État de Oaxaca, Mexique).



Télécharger (14 Mo - mp3 - 18'53")
Mme Juana VASQUEZ VASQUEZ
M. Markus WARASIN,
secrétaire général du Bureau européen des langues moins répandues.



Télécharger (10,2 Mo - mp3 - 13'57")
M. Markus WARASIN
M. Fernand de VARENNES,
juriste, professeur à la Murdoch University, Perth (Australie).



Télécharger (19,4 Mo - mp3 - 25'47")
M. Fernand de VARENNES
M. Henri GIORDAN,
ancien directeur de recherche au CNRS.

- Intervention :



Télécharger (14,1 Mo - mp3 - 18'49")

- Conclusions :



Télécharger (2,4 Mo - mp3 - 3'14")
M. Henri GIORDAN
Discussion avec la salle



Télécharger (34,2 Mo - mp3 - 45'59")
table-ronde diversité des langues et des cultures et droits de l'homme
retour haut de page
Plan du site Contacts ©Copyright Mentions légales